Et ça critique!

La critique est un art qui se partage.Alors ici on parle musique, cinéma, BD, livres... De la nouveauté mais aussi les "oldies but goodies", les trucs méconnus ou oubliés mais surtout ce que l'on aime.


The Man With The Iron Fists / RZA (2013)

Publié par Moup sur 22 Janvier 2013, 23:39pm

Catégories : #avis, #film, #critique, #the man with the iron fists, #rza, #2013, #kung-fu, #wu-tang

The Man With The Iron Fists / RZA (2013)

Membre fondateur du Wu Tang-Clan, Robert Fitzgerald Diggs est aussi celui qui a écrit The Wu Tang Manual et sa suite, The Tao of Wu, composé la B.O de Ghost Dog (Jim Jarmush) et Afro Samourai (Takashi Otazaki). Pour résumer, RZA n'est pas seulement un producteur prodigue du hip-hop, faisant parti d'un des groupes les plus marquants de sa génération, mais aussi un penseur, un membre du Nation Of Gods And Earths, un accro aux films d'arts martiaux...et tout cela dégouline de sa première réalisation. Dès le début, on sait donc où on met les pieds.

The Man With The Iron Fists c'est l'histoire d'un forgeron qui va se retrouver à combattre pour défendre son village, Jungle Village, et aider le fils du Clan Lion, victime d'une trahison. On a donc deux clans, celui du bien face à celui du mal. Ce dernier se dirigera tout seul vers sa propre perte, ses membres étant trop avides(un brin moralisateur?). Le forgeron est interprété par RZA. Le personnage est important, mais modeste, et surtout, cohérent avec les idées de celui qui l'interprète (le sentiment se confirme quand l'histoire du forgeron est développée abordant son passé).

Au début, on flotte un peu entre les divers personnages, ne les reconnaissant pas toujours, mais une fois le tout bien recadré, on peut alors apprécier les scènes de combats, bien chorégraphiées. On sent que l'oeil derrière la caméra est aiguisé. Le côté kitsch assumé des films de kung-fu est présent sans pour autant atteindre le ridicule. Les fans de combats aériens (voir la scène des Jumeaux) avec des armes juste, bien trouvées (clin d'oeil à l'éventail de Miss Blossom, à l'armure de Zen Yi/X-Blade...) seront servis. Le tout sur une bande-originale bien choisie, à quelques exceptions près, et bien placée qui mixe le côté kung-fu(tradition)et hip-hop(modernité).

On peut dire que RZA, s'en est plutôt bien sorti. Certes le scénario est un peu simple, malgré la multitude de personnages, mais la qualité des images ainsi que la cohérence du personnage principal en font une plutôt bonne première réalisation. Et puis bon,Tarantino y a apposé son nom.

bande-annonce!

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents