Et ça critique!

La critique est un art qui se partage.Alors ici on parle musique, cinéma, BD, livres... De la nouveauté mais aussi les "oldies but goodies", les trucs méconnus ou oubliés mais surtout ce que l'on aime.


The Distillers / Coral Fang(2003)

Publié par Moup sur 16 Novembre 2012, 21:03pm

Catégories : #avis, #critique, #The distillers, #Coral fang, #2003, #Brody dalle

The Distillers / Coral Fang(2003)

Dernier album du groupe avant la séparation.

Vivement critiqué car soi-disant moins punk, trop rock, une signature chez une major qui marquerait leur compromission vis-à-vis de leur statut de "groupe punk en révolte"...

Néanmoins The Distillers c'est quoi?Avant tout une voix, rageuse et forte, celle de Brody Dalle, la tant comparer à Courtney Love(pour des raisons trop faciles et pas si évidentes si l'on prend la peine d'écouter les deux), un son qui accroche, plus ou moins travaillé et des textes clamant un mal de vivre, un désespoir, une révolte. Tout ça est toujours présent dans Coral Fang, ce qui nous donne une bonne raison d'écouter cet album et de passer au-dessus des "on dit".

L'opus commence avec le riff de Drain The Blood qui amène la voix écorchée, distinctive du son Distillers, on y retrouve même des choeurs justement placé et qui font leurs effets. Un gain de maturité peut-être. Dismantle Me fait son entrée tout comme l'affiliation du groupe au punk rock. Arrive Die On A Rope et son texte qui pourrait se lire tel un poème d'adieu à une ancienne vie, celle avec Tim Armstrong? Le tantinet grunge Gallow Is God et sa rythmique comme ralentie fait appel au rock plus qu'au punk sans nous déplaire pour autant. Puis The Hunger et son intro presque acoustique, magnifique. Là Brody Dalle nous montre l'amplitude de son timbre vocal et que dire d'autre que "ça fout les poils". Hall Of Mirrors nous confirme que la sauvage Brody soigne ses textes et dans For Tonight You're Only Here To Know, les choeurs sont toujours judicieux. On finit l'album par Death Sex qui rime outrageusement avec guitares saturées, larsens et cris primals.

Alors oui le son est sans doute plus lisse par certains des titres qui s'apparentent plus au rock qu'au punk pur et dur mais Coral Fang reste un album de qualité, montrant un groupe qui a su évoluer sans pour autant trahir ses ainés. Un bel album pour clore l'histoire d'un groupe en beauté.

Label: Sire Records/Warner Music Group, sortie en octobre 2003.

(Une version live, en vidéo, de 3 des titres de l'album, Reading 2004)

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents