Et ça critique!

La critique est un art qui se partage.Alors ici on parle musique, cinéma, BD, livres... De la nouveauté mais aussi les "oldies but goodies", les trucs méconnus ou oubliés mais surtout ce que l'on aime.


The Big C / Darlene Hunt (2010-2013)

Publié par Moup sur 10 Juin 2013, 08:35am

Catégories : #critique, #avis, #série, #showtime, #the big c, #cancer, #laura linney, #trailer

The Big C / Darlene Hunt (2010-2013)

The big C est une série qui évoque le cancer alors forcément on savait, qu'en toute logique, cela ne s'éterniserait pas. Et en effet, quatre saisons seulement (avec en moyenne 10 épisodes dans chacune d'entres elles) dont la dernière composée de seulement 4 épisodes d'une heure.
Avant toute chose précisons que The Big C est folle déclaration d'amour à la vie plutôt qu'une déclaration de mort. Nous n'avons versé aucune larme et pourtant on vous assure que niveau pleurs, on a donné devant Grey's Anatomy. Alors oui, nous et notre cœur de midinette, on a pas pleuré sur The Big C. Non pas par manque d'émotions mais parce que les choses ne sont pas tournées de façon larmoyante. C'est simplement beau, touchant et très drôle.

Cathy Jamison, interprétée justement par Laura Linney, apprend donc qu'elle est atteinte d'un cancer, au stade 4, et décide de le garder pour elle, tout en profitant de ce que la vie a encore à lui donner. Toutes les folies sont permises! Evidemment, la famille de Cathy, composée d'Adam son fils, Paul son mari et Andrea (Gabourey Sidibe de Precious) une élève adoptée par le coeur, finira par être au courant de sa maladie et tout le monde va devoir s'adapter, vivre avec. Aborder la notion de mort et les nouvelles relations que cela engendre.
Néanmoins, comme dit précédemment, rien ne s'inscrit dans le pathos. The big C aborde la cancer d'une façon différente et non médicale. On est loin des réunions de famille plombantes de Breaking Bad (et on adore Breaking Bad, mais pour d'autres raisons!). On est donc entre le drama et la comédie. Le parcours d'une femme ordinaire, une mère de famille qui va voir sa façon de vivre et de penser changer à tout jamais. Le tout, en gardant son cynisme et son humour.
Quant au final, il est sans surprise, peut-être un peu rapide mais réaliste.


Une petite série qui dé-stigmatise une grande maladie autrement. Voilà ce qu'est The Big C.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents