Et ça critique!

La critique est un art qui se partage.Alors ici on parle musique, cinéma, BD, livres... De la nouveauté mais aussi les "oldies but goodies", les trucs méconnus ou oubliés mais surtout ce que l'on aime.


Radiohead / TKOL RMX 1234567 (2011)

Publié par Moup sur 7 Mai 2013, 12:45pm

Catégories : #critique, #avis, #radiohead, #remixes, #TKOL RMX 1234567, #jamie xx, #caribou, #four tet, #musique

Radiohead / TKOL RMX 1234567 (2011)

Ayant toujours été un poil psychorigide sur les bords concernant ceux qui s'entraînent à remixer ou reprendre Radiohead, faut bien l'avouer, cette fois on a été agréablement surpris. Evidemment, ce n'est pas les disc-jockeys du mariage de votre grande cousine que vous allez retrouver mais plutôt des beatmakers qui ont déjà fait leurs preuves. C'est d'ailleurs grâce à l'un d'entre eux, Jamie XX, qu'on a décidé de jeter une oreille plus qu'attentive à cet album.


C'est donc un double album, appelé TKOL RMX 1234567, qui regroupe les remixes de 12 chansons de nos bien-aimés Radiohead, qui attend nos esgourdes. Et parmi les élus, on retrouve Caribou (qu'on avait vu en 1ère partie des seigneurs d'Oxford à Bercy), Four Tet, Nathan Fake, Jamie XX, ModeSelektor et SBTRKT, pour ne citer qu'eux.
Et ça fonctionne! Une bonne partie de l'album est plutôt très plaisante et aboutie, et surtout, ne gâche en rien les morceaux originaux. On retiendra pour Little By Little, la version signée Caribou, aussi séduisante et entêtante que l'originale; pour Lotus Flower, celle de Jacques Greene, tout en progression et délicatesse; pour Morning Mr Magpie, le remix de Nathan Fake; pour Bloom, évidemment on garde le jeune Jamie XX qui a empreint le morceau d'une ambiance "club-dansante" comme il sait parfaitement le faire (ceux qui auront vu/écouté les sets made in Boiler Room du mec auront compris de quoi l'on parle). Ensuite, c'est Four Tet qui nous attrapera avec sa version de Separator quand Give Up The Ghost est sublimé par Thriller Houseghost.
Les uniques versions de Feral (Lone), Codex (Illum Sphere) et TKOL (Altrice) sont tout autant intéressantes même si, certains des remixes présents sur le double opus nous laissent de marbre.

Globalement, les choix des beatmakers sont judicieux et ne dénaturent pas mais plutôt, enrichissent les versions originales. Des inégalités sont présentes, il faut le dire, mais rien qui nous empêche de bouger la tête!

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents