Et ça critique!

La critique est un art qui se partage.Alors ici on parle musique, cinéma, BD, livres... De la nouveauté mais aussi les "oldies but goodies", les trucs méconnus ou oubliés mais surtout ce que l'on aime.


Les Âmes Vagabondes / Andrew Niccol (2013)

Publié par Moup sur 13 Juillet 2013, 18:45pm

Catégories : #avis, #critique, #film, #les ames vagabondes, #stephenie meyer, #diane kruger, #twilight, #andrew niccol

Les Âmes Vagabondes / Andrew Niccol (2013)

On savait qu'il ne fallait pas s'attendre à des merveilles, au pire une sorte de Twilight un peu moins gnangnan, un peu plus adulte. Et puis non. Tous les espoirs étaient déjà envolés au regard de l'affiche qui nous présente trois trop jeunes héros.

On a quand même tenté le coup. On a regardé les Twilight (oui oui c'est parfait pour les soirées girly de l'hiver avec un thé bien chaud) alors pourquoi pas Les Âmes Vagabondes d'autant plus que le livre n'était pas si mauvais. L'histoire était plutôt accrocheuse et pourtant la science-fiction c'est pas notre tasse de thé, en général. Du moins, on en lit peu.

L'intrigue nous raconte l'aventure de Mélanie, jeune fille qui va se retrouver dépossédé de son corps par une âme vagabonde. A cette époque, les âmes errantes sont insérées dans des corps viables, une sorte d'invasion par le corps. Cependant, Mélanie est une battante et ne compte pas laisser son corps si facilement. De ce fait, son esprit cohabite avec celui de sa nouvelle âme (vous nous suivez?). Expliqué comme ça, cela peut sembler un peu complexe et à dire vrai, l'adaptation au cinéma l'est tout autant. On a donc continuellement 2 voix qui s'échappent du même personnage. L'idée n'est pas mauvaise mais on y perd un peu les pédales. Le drame arrive dès lors que le triangle, qui devient carré, amoureux fait son apparition. On aurait voulu en savoir un peu plus sur la survie des humains restants et un peu moins sur les histoires d'amour des différentes âmes... Mais c'est un film pour ados qui plus est, basé sur un livre de Stéphanie Meyer. D'ailleurs, contrairement à Twilight ici, les héros n'attendent pas le dernier volume pour passer à l'acte, adieu la frustration!

Trêve de plaisanterie, c'était pas le film du siècle, et on ne s'attendait pas à ce qu'il le soit, mais sachez qu'on a tout de même préféré le dernier chapitre de Twilight alors voyez... Et puis les acteurs sont loin d'avoir un charisme incroyable. Mais si vraiment, ça vous intéresse, optez plutôt pour le livre!

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents