Et ça critique!

La critique est un art qui se partage.Alors ici on parle musique, cinéma, BD, livres... De la nouveauté mais aussi les "oldies but goodies", les trucs méconnus ou oubliés mais surtout ce que l'on aime.


Gatsby Le Magnifique / Baz Luhrmann (2013)

Publié par Marine sur 28 Mai 2013, 16:53pm

Catégories : #critique, #avis, #film, #2013, #baz luhrmann, #léonardo di caprio, #trailer, #cannes, #tobey maguire, #carey mulligan

Gatsby Le Magnifique / Baz Luhrmann (2013)

Bon... après trois enfermements en salle obscure avec Gatsby, nous nous sentons prêts à vous dévoiler notre avis sur le dernier Baz Luhrmann, tant attendu. Cinq ans après le moyen Australia, douze ans après le sympathique Moulin Rouge et dix sept ans après l'inoubliable Roméo+Juliette... On a espoir de vibrer à nouveau avec le duo Luhrmann/Di Caprio.

Peut-être connaissez-vous l'histoire de Gatsby par le livre ou le film de 1974 avec Robert Redford? Si non, en voici le petit pitch: dans un New-York des années 20, en pleine prohibition de l'alcool, et en même temps, en plein trafics et heures de débauche et de fêtes, un personnage semble régner. Jay Gatsby (Leonardo Di Caprio) domine la ville de ses fêtes gigantesques, organisées dans sa demeure au luxe démesuré. Mystérieux, personne ne sait rien de lui... Héros de guerre ? Diplômés d'Oxford ? Héritier ? Personne ne semble s'en soucier à part Nick Carraway (Tobey Maguire), modeste voisin bientôt intégré dans ses soirées mirobolantes. Une seule chose semble obséder Gatsby, au delà de l'argent, la jolie Daisy Buchana (Carey Mulligan) qui habite en face.

Parlons maintenant du film. Baz Luhrmann crève l'écran de partout dès les débuts du film. Une B.O génialissime entre rap et rock, sur un décor années folles qui créent un tout, simplement... terrible! Les costumes, les décors dans l'outrance et l'excès de paillettes sont transcendés par la 3D (pour une fois...). Les acteurs sont efficaces à souhait ; Leonardo, dans la complexité de son personnage, est craquant, Tobey semble incarner la naïveté comme personne et Carey, une ingénue mélancolique parfaite. Une utilisation de la caméra, des accélérations, des plans qui sont propres au réalisateur et qui font plaisir à revoir.

Le film de 2h18 (tout de même diront certains) passe comme une lettre à la poste. Il nous fait rire, nous émeut, nous éblouit, nous fait rêver... on veut le revoir immédiatement. Il n'y a pas à réfléchir une seule seconde et aller le voir EN SALLES !! Baz Luhrmann qui a pu nous décevoir un peu depuis Roméo+Juliette semble avoir mêlé les points les plus positifs de ses films pour nous offrir généreusement ce Gatsby revisité.

On dit OUI OUI OUIIIIIIIIIIIIIIIIIII et on ne se lassera pas de le voir et de se laisser transporter par la BO au service du magnifique spectacle qu'est ce film.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents