Et ça critique!

La critique est un art qui se partage.Alors ici on parle musique, cinéma, BD, livres... De la nouveauté mais aussi les "oldies but goodies", les trucs méconnus ou oubliés mais surtout ce que l'on aime.


Critique Film : Kick Ass 2 (Jeff Wadlow) / 2013

Publié par SarahBuk sur 26 Août 2013, 19:09pm

Catégories : #critique, #film, #kick ass, #Mark millar, #hit girl, #2013, #cinéma, #Chloë Moretz, #avis

Critique Film : Kick Ass 2 (Jeff Wadlow) / 2013

C'est avec plaisir qu'on a retrouvé Dave et Mindy dans les salles obscures pour le deuxième volet de Kick Ass. Une adaptation qui promettait d'envoyer le steak puisque la suite de la série BD mettait la barre très haut.

Trois ans après la mort de Big Daddy et de Frank d'Amico, l'évènement Kick Ass a suscité des vocations et New York se peuple de héros du quotidien chaque jour un peu plus. Il y a notamment le groupe Justice Forever, avec à sa tête le colonel Stars and Stripes (Jim Carrey), personnage charismatique du comics malheureusement trop peu exploité ici à notre goût. Et puis il y a Chris d'Amico, ancien Red Mist, qui ne vit que pour sa vengeance contre Kick Ass. Il devient donc The Motherfucker (son costume étant une combinaison cuir SM empruntée à sa maman, ça ne s'invente pas...) et recrute la crème des ex-criminels pour son armée de supers méchants. Mindy, elle, oscille entre s'intégrer au lycée pour vivre sa vie d'adolescente normale ou continuer la lutte pour honorer la promesse faite à son père : rendre le monde meilleur.

Bon, dans l'ensemble, le film est carton, on retrouve l'univers décalé du comics et on prend vraiment du plaisir avec certaines scènes ou certains dialogues. Il y a des personnages incarnés à la perfection, comme celui de Mindy / Hitgirl qui va comme un gant à Chloë Moretz, tout simplement irrésistible. Chris d'Amico (Christopher Mintz-Plasse) - et son costume! - a gagné en galons et nous fait rire plus que jamais. Palme d'or du meilleur méchant à Mother Russia (Olga Kurkulina) qu'on aimerait, mais alors vraiment pas, croiser dans une ruelle le soir. A voir: le passage où elle arrête à elle seule toutes les voitures des flics, éclatant et terrifiant!

Pourtant, on regrette que l'humour noir caractéristique de la BD ne soit pas aussi présent dans le film. D'ailleurs, le scénario de Mark Millar a été modifié pour l'occasion et ce à quoi on pouvait s'attendre de plus violent et osé a été mis à la trappe. Plus pénible encore, ce côté typiquement lycée américain et les guéguerres qui s'y déroulent: la blondasse cheerleader écervelée mais reine du lycée contre la petite paumée mal fagotée. Cliché et inutilement trop exploité. Paradoxalement, Hit Girl est trop vulgaire et perd en crédibilité : certaines répliques nous ont fait grincer des dents, un peu too much.

Une suite à voir donc, pour le fun, les scènes de baston jouissives et les quelques répliques qui assurent; malgré des éléments parfois un peu en dessous de ce qu'on attendait par rapport au comics et à Kick Ass premier du nom. Et comme le bruit court que Mark Millar bosse sur le troisième et dernier épisode de la BD, on attend quand même un troisième volet cinématographique!

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents