Et ça critique!

La critique est un art qui se partage.Alors ici on parle musique, cinéma, BD, livres... De la nouveauté mais aussi les "oldies but goodies", les trucs méconnus ou oubliés mais surtout ce que l'on aime.


Blue Valentine/ Derek Cianfrance (2010)

Publié par Moup sur 28 Décembre 2012, 10:35am

Catégories : #critique, #avis, #film, #blue valentine, #ryan gosling, #michelle williams, #2010

Blue Valentine/ Derek Cianfrance (2010)

Regarder une histoire d'amour s'écrouler n'est jamais joyeux. Dans Blue Valentine, on est bien loin des happy ends, le film termine mal, l'histoire ne se reconstruit pas.

Tout démarre suite à la disparition du chien de la famille, Dean et Cindy, parents d'une petite fille, vont s'offrir une nuit dans un hôtel; leur dernière nuit pour reconstruire un mariage au bord du précipice.

Dean est un romantique, Cindy, une ambitieuse. Mais voilà, Dean est surtout devenu une sorte de looser, alcoolique et peu soigné, même si son rôle de père lui tient à coeur de même que celui de mari; quant à Cindy, après avoir vécu un évènement qui allait remettre son ambition à plus tard, elle se voit offrir une promotion par un des médecins de son hôpital; proposition peu scrupuleuse néanmoins.

Leur vie va alors se retracer devant nos yeux à l'aide de flashbacks très réalistes. Réalistes dans le sens où la magie qui s'opère est celle que l'on pourrait rencontrer dans la vraie vie et pas dans une comédie romantique hollywoodienne. Malheureusement, ce sont les moments les plus vivants du film. Ils vont nous permettre de comprendre la chute de leur histoire. Et surtout la raison de leur mariage.

Les images, sans artifices, et les performances des acteurs, notamment quand Michelle Williams joue le dégoût, la répulsion, à chaque fois que son mari tente un rapprochement physique, sont très réussies mais on s'ennuie. Le rythme est si lent que même lors des moments où l'échec est constant, aucune émotion ne se fait ressentir. On ne peut pas être plus désolé que la désolation elle-même.

Nous dévoilant une vérité peu joyeuse de la vie de couple, pas systématique heureusement, Blue Valentine trouve son point fort dans la véracité et le jeu des acteurs mais son point faible, dans sa lenteur. Et votre petit coeur à vous, il en dit quoi?

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents