Et ça critique!

La critique est un art qui se partage.Alors ici on parle musique, cinéma, BD, livres... De la nouveauté mais aussi les "oldies but goodies", les trucs méconnus ou oubliés mais surtout ce que l'on aime.


Atoms For Peace - Amok (2013)

Publié par Moup sur 19 Février 2013, 14:07pm

Catégories : #critique, #avis, #album, #musique, #nouveaute, #atoms for peace, #thom yorke, #xl recordings

Atoms For Peace - Amok (2013)

Amok, soit une subite folie meurtrière qui ne prend fin uniquement à la mort de l’individu ciblé… Un titre ambitieux et d’une grande froideur pour un premier album. Est-ce que cette folie musicale qu’est la collaboration entre Thom Yorke (Radiohead), Flea (Red Hot Chili Peppers), Nigel Godrich (producteur de Radiohead), Joey Waronker et Mauro Refosco, nous atteindra de la même manière, froidement mais directement, sans fioritures?

On l’attendait avec impatience depuis un long moment déjà… L’idée d’une collaboration Yorke/Flea était aussi surprenante que séduisante et les premiers titres aperçus sur des vidéos, traînant par ci par là, nous mettaient de bonne humeur. Malgré tout, une peur persiste, celle de ne pas faire la différence entre Radiohead et Atoms For Peace… Pour les aguerris la nuance sera évidente mais pour les novices, rien n’est moins sûr… Ce n’est pas le talent qui est remis en cause mais la capacité pour un personnage, tel que Thom Yorke, d’entraîner son charisme dans un autre groupe que le sien, sans pour autant lui ressembler.

Et fort heureusement, dès le premier morceau Before Your Very Eyes, il n’est plus question de comparaisons, de peurs quelconques parce que, bien sûr, qu’ils sont à la hauteur de nos espérances! La grosse basse groovy de Flea est bel et bien présente dans Dropped, elle nous émerveille et en fait de même sur Stuck Together Pieces. Quant à la voix de Thom Yorke, elle est reconnaissable entre 1000 mais inimitable. Et c’est, une fois encore, un plaisir de l’entendre, avec douceur, virevolter sur les rythmes électroniquement fantastiques (Ingenue).

Les riffs de guitares ne sont pas lésés pour autant, ainsi Unless repousse les limites avec des choeurs qui résonnent quand Judge, Jury And Executioner nous entraîne, avec douceur, dans des contrées qui frôle le Radiohead. L’opus se termine avec la merveille qu’est Reverse Running et, la chanson titre, Amok.


Amok est un album follement électronique, qui sature, qui rend autiste (Default), qui fait du bien à l’âme tout simplement. Faut-il préciser qu’on était déjà totalement imbibé du talent de Thom Yorke et de Flea avant l’écoute ?

Label: XL Recordings, sortie le 25 février 2013

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents