Et ça critique!

La critique est un art qui se partage.Alors ici on parle musique, cinéma, BD, livres... De la nouveauté mais aussi les "oldies but goodies", les trucs méconnus ou oubliés mais surtout ce que l'on aime.


Blue Ruin / Jeremy Saulnier (2014)

Publié par Moup sur 11 Juillet 2014, 12:19pm

Catégories : #critique, #avis, #film, #cinéma, #blue ruin, #macon blair, #jeremy saulnier, #trailer, #pontiac

Blue Ruin / Jeremy Saulnier (2014)

Petit scénario, contemplation et action ne font pas toujours bon ménage. Au contraire d'Only God Forgives de Nicolas Winding Refn, construit un peu sur le même schéma avec la claque visuelle et auditive en plus (les meilleurs acteurs...), Blue Ruin nous plonge surtout dans l'ennui.

Dwight est un vagabond. On vient le prévenir qu'un homme lié à son passé va sortir de prison. Mais voilà, même si l'on comprend bien qu'un désir de vengeance va être assouvi, l'intrigue reste un peu trop lacunaire.

Les scènes sont silencieuses se contentant parfois de simplement suivre les péripéties de Dwight, ce personnage brisé, solitaire mais pas franchement intéressant. Ce n'est pas le talent de l'acteur, Macon Blair - d'ailleurs le choix physique correspond très bien au personnage - qui est remis en cause mais l'aplomd du personnage. Certains penseront que c'est justement ce côté absurde qui fera la différence dans cette quête vengeresse mais nous, ça nous a laissé de marbre. Même les "méchants" sont sans intérêt. Quant au côté contemplatif, nous n'avons absolument rien contre ce genre de cinéma sauf que là, derrière le silence, c'est le néant. on ne se pose aucune question, rien ne nous surprend. Visuellement, rien d'extraordinaire que ce soit du point de vue de la photographie ou de la mise en scène. Pareil pour la bande-originale, on ne retient rien.

Alors certes, les gens meurent mais les scènes de violence sont mornes et le suspense n'est que néant. Qu'est-ce qui nous a poussé à aller jusqu'au bout? L'espoir d'un rebondissment, d'un vrai truc qui claque vu l'engouement général pour le film mais ce ne sera que déception.

Finalement, il n'y a que la Pontiac (la blue ruin) qui nous a fait un peu rêver...

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents