Et ça critique!

La critique est un art qui se partage.Alors ici on parle musique, cinéma, BD, livres... De la nouveauté mais aussi les "oldies but goodies", les trucs méconnus ou oubliés mais surtout ce que l'on aime.


Antemasque / Antemasque (2014)

Publié par Moup sur 10 Juillet 2014, 18:44pm

Catégories : #critique, #musique, #album, #antemasque, #omar rodriguez lopez, #cedric bixler-zavala, #david elitch, #flea, #nadie sound

Antemasque / Antemasque (2014)

Antemasque c'est avant tout le retour d'Omar Rodriguez-Lopez et Cedric Bixler-Zavala au sein d'un même groupe après les splits des fabuleux At The Drive-In, The Mars Volta (...) qu'ils avaient tout deux formés. Retour en compagnie de deux vieux compères, un à la participation plutôt anecdotique, Flea, et l'autre en tant que batteur officiel, David Elitch.

Mais Antemasque c'est aussi le premier album éponyme d'un groupe aux influences riches et variées, flirtant avec le rock old school. Un opus composé d'une dizaine de titres dont les quatre premiers, très bons, extraits (4am, In The Lurch, Drown All Your Witches, People Forget) ont crée le buzz sur la toile parmi les fans aguerris.

Bref, beaucoup d'ambitions et de promesses derrière un seul nom: Antemasque.

Six titres restaient donc à découvrir à la sortie de l'album. Et c'est avec une avidité auditive qu'on s'est lancé dans l'aventure. Parties de guitare magiques à effets multiples (Ride Like The Devil's Son, Rome Armed To The Teeth), rythmiques qui envoient, dans lesquelles on ressent l'ère Voltienne qui sommeille (I Got No Remorse, In The Lurch) sans non plus partir dans des choses trop complexes, énergie psychédélique (4am) et puis paf, arrive 50 000 Kilowatts. Le morceau qui nous fait un peu mal.Trop simple, pas à la hauteur de nos espérances. Momento Mori poursuit sur la même lignée bien que l'ambiance du morceau de soit pas tout à fait identique.

Heureusement, Antemasque finira sur les chapeaux de roues (People Forget, Rome Armed To The Teeth) et la fébrilité du centre de sa tracklist se fera vite oublier. En attendant, le groupe part en tournée et on ne saurait que trop vous conseiller d'aller se prendre cette nouvelle aventure musicale dans la tronche - nous, on est toujours sur le c** de cette soirée mars voltienne de 2012 et du talent des deux chevelus sur scène. Et puis, au pire si Antemasque ne vous plaît pas vous pouvez toujours piocher dans les multiples projets des deux mecs: Bosnian Rainbows (oh oui on en rêve nous!), Zavalaz qui devrait sortir son premier opus dans l'année (...). Aucune excuse de ne pas céder à la folie d'El Paso.

Label: Nadie Sound, sorti le 01/07/2014.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents