Et ça critique!

La critique est un art qui se partage.Alors ici on parle musique, cinéma, BD, livres... De la nouveauté mais aussi les "oldies but goodies", les trucs méconnus ou oubliés mais surtout ce que l'on aime.


Twisted / Adam Milch (2013)

Publié par SarahBuk et Moup sur 11 Avril 2014, 19:57pm

Catégories : #série, #ABC family, #twisted, #pretty little liars, #avan jogia, #kylie bunbury, #maddie hasson, #critique, #avis

Twisted / Adam Milch (2013)

Danny Desai (Avan Jogia) fait son entrée au lycée après cinq ans de maison de redressement pour avoir tuer sa tante; crime dont il refuse d'en expliquer la raison. Le retour dans la ville qui l'a vu grandir, et devenir un assassin, s'avère difficile tout comme ses tentatives de recréer des liens avec ses deux amies d'enfance: Lacey (Kylie Bunbury) et Jo (Maddie Hasson). A ce tableau s'ajoute un événement qui va tout compliquer : une lycéenne est retrouvé assassinée après une fête où Danny s'est rendu. Evidemment, tous les regards sont tournés vers lui... Ces soupçons sont-ils légitimes? Qui est vraiment Danny et pourquoi a-t-il tué sa tante?

Une fois encore ABC Family, la chaîne de diffusion d'origine, se plaît à assombrir la petite vie tranquille des ados. On a adoré regarder Pretty Little Liars et se faire des frayeurs avec A (ce qui ont vu comprendront). C'est donc avec le même entrain qu'on entame la première saison de Twisted. Dès le générique, on repère les mêmes codes que pour PLL, on mêle l'enfance au danger, à la peur. La réalisation se construit de la même manière: cliffangher en fin d'épisode, montée en pression, faux coupable... On y retrouve aussi l'ingrédient indispensable aux teen-series : l'amour!

La première partie de la saison se consacre au retour de Danny, son adaptation face au passé qui le menace toujours et qu'on lui rappelle sans cesse. Le meurtre d'une élève vient corser les choses et même si Socio (c'est le surnom dont il hérite à son retour à Green Grove) a tout du coupable idéal, il semblerait que les apparences soient trompeuses... S'il est accusé par toute la ville, lui ne se soucie pourtant que d'une chose: Jo et Lacey, qu'il ne veut absolument pas perdre; ni l'une, ni l'autre... Ce triangle amoureux est d'ailleurs un des points les plus intéressants du show (pour nous, pauvres midinettes!).

Dans la seconde moitié de la saison, des nouveaux personnages apparaissent. Ils ont tous des bagages et une intrigue personnelle qui vient se greffer sur la principale : celle de Danny, qui s’essouffle alors un peu. Heureusement, cette série n'est jamais à cours de rebondissements et les dernières minutes de l'épisode final nous le prouvent.

Sans révolutionner le genre, Twisted nous embarque dans ses amourettes et ses différentes intrigues et l'on suit avec une certaine excitation le cours des choses. Même si les ficelles sont parfois un peu grosses, on a apprécié.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents