Et ça critique!

La critique est un art qui se partage.Alors ici on parle musique, cinéma, BD, livres... De la nouveauté mais aussi les "oldies but goodies", les trucs méconnus ou oubliés mais surtout ce que l'on aime.


Zoom BD: The Grocery / Aurélien Ducoudray & Guillaume Singelin / Tome 3 (2014)

Publié par Moup sur 10 Février 2014, 15:55pm

Catégories : #zoom, #BD, #ankama, #label 619, #ducoudray, #singelin, #the grocery, #baltimore, #gang

Zoom BD: The Grocery / Aurélien Ducoudray & Guillaume Singelin / Tome 3 (2014)

Aurélien Ducoudray et Guillaume Singelin viennent de nous offrir le troisième tome de The Grocery et autant vous le dire, ce tome est explosif!

Rien ne va plus au corner... La tension est à son comble et la critique de la société aussi: séparation des classes, conditions carcérales abjectes, le manque d'espoir des générations dites futures associés à l'espoir des anciens vétérans de la guerre qui croient avoir trouvé une solution à leur condition...

Tout est abordé justement, sans en faire trop, ni pas assez. Nos héros sont bousculés et bousculent pour ne pas sombrer. Ainsi on oscille toujours entre les histoires d'Elliott et de son père, Sixteen, Washington (...) qui se croisent et s'entremêlent. La construction scénaristique ne laissant personne sur le bord de la route.

Attention, l'humanité est tout de même présente dans The Grocery, comme avec le personnage de Vickie. Enceinte jusqu'aux dents, vengeresse jusqu'au bout mais dégoulinante de belles pensées quant à sa future progéniture et ses compagnonnes (celles de son clan seulement faut pas pousser!) de cellules.

Ce sont tous ces éléments réunis qui en font toujours une de nos séries préférées, voir même la number one (même si on est aussi très fan des séries Mutafukaz et Monkey Bizness), du Label 619! Toujours plus aboutie scénaristiquement parlant par Ducoudray pendant que Singelin nous pond des personnages aux traits comme naifs, en totale contradiction avec leur univers qui lui, ne l'est pas et ne pardonne rien.

Et puis on est toujours comme un gamin à l'ouverture d'un nouveau tome, préssé de voir les goodies et autres bonus, ici les fameuses cartes de baseball, ailleurs des posters, la mise en page, les carnets graphiques de fin d'album. C'est ça aussi, le bonheur du Label 619 et de ses fresques urbaines sur papier.

Bref, on pourrait vous rappeler pendant des heures pourquoi ça vaut la peine d'être lu mais vous perdriez un temps fou alors qu'en lisant quelques pages, vous n'en démordrez plus.

"I scream, you scream, we all scream for ice cream..."

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents