Et ça critique!

La critique est un art qui se partage.Alors ici on parle musique, cinéma, BD, livres... De la nouveauté mais aussi les "oldies but goodies", les trucs méconnus ou oubliés mais surtout ce que l'on aime.


Les Garçons et Guillaume, à Table / Guillaume Gallienne (2013)

Publié par Marine sur 24 Novembre 2013, 11:22am

Catégories : #film, #2013, #critique, #guillaume gallienne, #les garçons et guillaume, #cinéma, #trailer, #avis, #nouveauté

Les Garçons et Guillaume, à Table / Guillaume Gallienne (2013)

Nous sommes allés voir ce film, comme ça... car le résumé nous a plu. On ne pensait pas à l'effet que ce film aurait sur nous...

Guillaume Gallienne que nous connaissons malheureusement à peine, sort ici son premier film tiré d'une pièce de théâtre du même nom. Issu de la Comédie Française, quand on parcourt sa biographie on découvre un passé artistique riche et chargé comme un salon baroque !

Nous nous plongeons donc dans cette histoire autobiographique... Guillaume depuis qu'il est petit a toujours été distingué de ses deux frères ; sportifs, chasseur, bagarreurs et proches de leur père. Sa mère avec cette fameuse phrase "Les garçons et Guillaume à table" commettra l'irréparable de faire croire à l'enfant qu'il n'est pas vraiment un garçon... Il grandira donc entouré de femmes, préférant Sissi à Batman, la chorale à l'aviron... Admirant et s'identifiant aux femmes de la plus douce et belle façon que cela est possible. Découvrons donc ce périple humain de Guillaume entre voyage linguistiques, pensions, vacances en famille qui semblent toujours le distinguer des autres, cherchant à le mettre dans des cases qui tour à tout ne lui conviennent jamais...

Ce film est absolument PARFAIT dans la mise en scène, le jeu, la BO... Guillaume Gallienne est pour nous la révélation tardive d'un acteur/réalisateur de grand talent. La narration est impeccable et extrêmement agréable. On pourrait fermer les yeux et l'écouter parler des heures.

En premier lieu ce film est une comédie indéniable. Guillaume joue son propre rôle ainsi que le rôle de sa mère de façon si bluffante que le spectateur oublie en un quart de seconde qu'il s'agit d'un homme actant... Les mimiques et les phrases irrésistibles de ce duo si attachant créent la force comique et personnelle du film. Ce fil rouge qui parfois se tend...s'effiloche...se ramollit...

Au delà d'une simple comédie, les moments de tendresse et de peine face à cette (semble-t-il) perdition identitaire, viennent humidifier les yeux pendant que les zygomatiques se reposent entre deux remarque acerbes et délicieuses de Madame Maman Gallienne. Aucune prétention, aucun nombrilisme ne sortent d'un film pourtant si personnel. La force d'ailleurs de cette oeuvre, c'est de faire naître d'une histoire SI personnelle, un sentiment universel, un questionnement, des sensations profondes et intimes...

Sous l'apparente légèreté d'une comédie française, un sujet beaucoup plus lourd. La différence, l'appartenance à un genre, les étiquettes... Alors qu'à une première séance on riait d'une scène... au deuxième visionnage cette même scène nous émeut fortement. On sort de la salle débordant de tolérance et de tendresse et un sourire en coin en repensant aux répliques si drôles (qu'après trois séances... oui quand même... on connait par coeur !).

Vous dire de courir voir cette pépite serait une redondance avec l'article lui-même... Guillaume Gallienne est époustouflant et si attachant qu'on lui souhaite tout le succès qu'il mérite avec ce premier film modeste et pourtant si fort !

On vous laisse vite réserver un créneau horaire d'une heure et demie pour aller voir ce film, nous... on a comme une envie de s'écouter Don't leave me now de Supertramp...

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents